Le drone BOREAL ISR a effectué avec succès une semaine d’expérimentation avec la Direction Générale de l’Armement (DGA) et la Marine Nationale au large des côtes du Morbihan.  

Les équipes BOREAL, avec le consortium d’industriels Air Marine, AIS, Inpixal et Simpulse, se sont mobilisées durant une semaine en novembre pour répondre aux objectifs de la DGA et de la Marine Nationale afin d’évaluer le potentiel de différentes charges utiles pour la surveillance maritime par drone. Ainsi, ce sont 7 vols avec près de 15h d’opération au total et jusqu’à 57 km du poste de contrôle, qui ont été réalisés. Cette expérimentation a permis de démontrer la fiabilité et la grande endurance du drone en opération.  


« Nous sommes satisfaits du résultat de cette première phase de l’expérimentation. Nous avons l’expérience dans l’intégration de charges utiles complexes et nous avons démontré qu’il était possible de voler plusieurs heures avec plus de 5 kg de matériel à bord » déclare Michel Gavart, directeur technique et pilote de sécurité lors de cette opération. En effet, le drone a embarqué simultanément un relai VHF, un récepteur AIS ainsi qu’une tourelle optronique avec des caméras EO (visible HD) et IR (thermique). Un autre drone BOREAL a, quant à lui, embarqué une caméra EO (Visible) / SWIR ((Short-Wave InfraRed). 

C’est lors de cette expérimentation que le BOREAL a effectué un vol de nuit.